Week-end de pleine conscience

Ecrit par Céline

Céline alias "Se lever de bonheur" Animatrice & Chargée de communication Bien-être. Génératrice de bonne humeur et chocolatomane à ses heures .

Fév 6, 2020

48H d’introspection subtile pour s’éveiller au coeur de l’automne et à soi 

C’était une grande première. 

Pourtant insatiable testeuse de discipline bien-être, j’ai plutôt l’habitude de suivre des ateliers de 2H. 

Un vrai stage pour soi, dans le vestibule de l’automne, et pendant 48 h ? 

Quand Amandine énergéticienne et son mari Jean Pierre hypnothérapeute et coach en développement personnel m’ont proposée de partir à la découverte de moi même j’ai eu comme une petite appréhension : la peur de l’inconnu et de ce qu’on pourrait découvrir de soi. Je me préparais à être un peu chamboulée moi l’hypersensible de service qui pleure devant TOY STORY 3. 

Mais très vite je me suis dit que c’était avant tout une chance, une vraie porte de lumière entrebâillée, un cadeau que l’on se fait à soi de comprendre comment aborder cette vie avec plus de sensibilité et de réceptivité aux bons moments. 

Samedi matin 9h, 

Je vous dépeins succinctement le Niaouli pour planter le décor : petite maison communautaire dans la brume, des paons promeneurs, deux bouddhas dans le jardin , un logement insolite et un vieil arbre serein qui a l’air d’avoir des racines jusqu’à l’épicentre de la terre. 

Ses feuilles initient des chorégraphies au fil du vent chuchoteur, le fond de l’air est frais mais une fois tous en cercle il y a comme une sorte de « Spirographe » géant qui nous relie .

Ma température corporelle est celle d’un coeur battant comme celui qui attend le facteur. Dans cette première journée, des surprises sont cachées à l’intérieur comme dans un Kinder, mieux c’est un  Noël pour adultes ayant pris un engagement avec eux mêmes. Quelle est agréable cette sensation interne, une ébullition de joie dans les cellules, ça m’oxygène et au bout d’une heure les peurs sont levées car aucun ennemi à l’horizon si ce n’est une part Zorro masqué de moi même.  

Le groupe est un petit comité, au nombre de 9 plus nos encadrants. De mon point de vue c’est parfait, assez grand pour sa diversité, mais à taille intime pour oser parler.  

Le point fort de ce stage est l’approche bienveillante des deux thérapeutes qui font preuve d’écoute et d’accompagnement personnalisé. Mais ce qui me plait plus encore c’est la diversité du contenu et de tout ce que nous abordons tant il y a une complémentarité entre ces deux êtres là. Douche énergétique et méditations kundalini, atelier sur nos croyances limitantes , rédaction d’une lettre à l’univers , initiation au magnétisme et à la découverte de nos chakras… 

Nous partageons au delà de ces riches échanges et pratiques des pauses thé et repas végétariens ensemble dans la véranda. Des sourires, des confidences et des mantras yogi-tea tout en soulevant des interrogations sur le sens de la vie. Ça fait du bien de se sentir comprise, ici bas d’autres ont les mêmes histoires mentales que vous, des rêves à embrasser en bouquet.  

Le deuxième jour aborde avec finesse l’équilibre en couple, l’apprentissage du pardon, et une meilleure gestion des émotions. J’ai trouvé que dans ce puits de sciences parfois occultes l’approche terre à terre, coachée non sans humour et motivante de Jean Pierre se mêlait avec brio à l’approche alchimique d’Amandine tout à la fois corporelle, inconsciente et vibratoire. Chacun peut donc puiser ce qui lui fait sens. Pour ma part voilà 43 jours aujourd’hui que je pratique une douche énergétique matinale, ne dit on pas qu’au bout de 45 l’habitude est crée 😉 ? 

Je ne suis pas tombée malade cet hiver et je sens que cela a réactivé la loi d’attraction aussi. Je n’ai eu aucun mal à instaurer la douche énergétique de Donna Eden à laquelle nous avons été initiés car j’ai immédiatement ressenti ses effets bénéfiques sur tout mon être. ( petit cadeau dont voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=TwZwXzcPUJQ à retrouver sur youtube la vidéo de 9 minutes est très efficace comme morning routine ) 

Objectifs 2019 : une douche énergétique plus longue, une douche savonneuse plus courte, l’univers devrait être heureux de cette éco-nouvelle. 

Bonheur bonus : repartir avec une bibliothèque ou filmothèque pour continuer de faire infuser les outils que nous avons utilisés durant ces deux jours. J’ai lu « Le Jeu de la vie » parmi leurs recommandations en ayant une petite pensée au fil des pages pour Amandine, un vrai prolongement du stage.

La vie c’est une date – un petit tiret – une date.

A toi de voir ce que tu veux faire de ton petit tiret.

Jean-Pierre, coach en développement d’activités

Je ne saurais les remercier encore suffisamment de proposer de telles pratiques aujourd’hui à La Rochelle et Rochefort dans un cadre sain et simple. Je mesure la chance d’avoir accès à ces disciplines dispensées avec humilité, professionnalisme et grand amour. Gratitude pour tout ça, vous avoir sur ma route aujourd’hui booste assurément ma créativité et mes découvertes. 

Je me sentirai aujourd’hui plus programmée pour voyager en Inde et découvrir Vipassana 

Peut être, un jour, j’irai là bas. Il me faut encore grandir et m’éveiller mais je sens que ce stage a semé plein de graines dans mon jardin intérieur. A moi de me planter si je veux que ça pousse 🙂 

Depuis je participe toujours avec autant d’enthousiasme aux ateliers mensuels sur des thématiques hypnotiques comme l’intuition, les comportements addictifs ou encore les phobies proposées au Centre hypnose de La Rochelle. 

 J’ai également entre-ouverte une petite porte sur la partie invisible de notre être et sûrement que je serai amenée à continuer cette quête mais « Qui va piano va sano » chacun son rythme après tout pour prendre soin de soi. Commencez par aller là où ça résonne bien pour vous sera mon conseil.

J’ai revu deux visages à l’extérieur de cette parenthèse stage et j’ai l’impression qu’on se reconnaît alors autour de ce beau souvenir commun. Un moment suspendu, assurément un week-end qui aura marqué mon année 2018.

Chaque jour qui passe je prends le temps d’observer la vie qui s’écoule, la peau qui frémit, un regard en profondeur, ce qui m’attendrit. Hier, c’était Madame Abricot : une petite fille haute comme quatre ans vue à la médiathèque, vêtue de sa doudoune orange, qui déambulait parmi les livres. 

C’est 5 minutes, c’est anodin mais c’est désormais là, je vous dois cet apprentissage et ces quelques mots sont à mon tour un cadeau, petite nourriture de l’être pour que vous puissiez continuer de donner, de chérir et de continuer vos missions de vie. Côtoyer des personnes comme vous rend l’humanité beaucoup plus solaire

Vous aimerez aussi

Voyage immobile au pays de la médecine chinoise

Voyage immobile au pays de la médecine chinoise

Avec Marie nous avons eu un parcours croisé, des collègues en commun notamment dans la prestigieuse thalasso de l’île de Ré le Relais Thalasso « Atalante » à Sainte Marie et puis des centres d'intérêt partagés comme le Running ou le Yoga sans jamais s’être...

Divagation poétique

Divagation poétique

J’ai pris une invitation à la volée auprès de Céline de Théradanse au coeur de l’hiver.  Nous avons en commun 2 choses puissantes pour nous relier : un prénom synonyme de ciel et de liens et un enfant intérieur bien agité du bocal !  Un vendredi matin un peu...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.