Je peux pas j’ai Sophrodanse !

Ecrit par Céline

Céline alias "Se lever de bonheur" Animatrice & Chargée de communication Bien-être. Génératrice de bonne humeur et chocolatomane à ses heures .

Jan 15, 2017

C’était une deuxième et il se pourrait que cette activité devienne mon meilleur alibi le week end à la Rochelle. 

« Je suis toute heureuse d’être contente » comme dirait Audrey, danseuse et praticienne en psychologie. Contente de mettre un bis repetita à l’intérieur de moi tellement cette expérience vous met tout tralala.  

La première c’était il y a un an en février 2018 et c’est comme si on m’avait accordée un nouveau baptême de moi même. Alors je n’ai pas hésité quand j’ai vu une date pointée le bout de son nez dans le calendrier j’ai eu envie de fêter une deuxième renaissance, du moins une reconnexion heureuse à soi. Mettre une journée ordinaire sur pause et se découvrir différemment qu’en dites vous ? 

Sylvie, sophrologue dit que la vie est courte mais qu’elle est large… large comme ma cage thoracique qui décide de faire de la place, une sorte de nettoyage de printemps sous les côtes, dépoussière là, là et puis là aussi, relâche, arrête de résister, lâche prise, respire,. Et si cette approche avait tout du superbe, si c’était naturel, fluide et finalement une discipline à portée de tous ? 

En recherche d’un petit vertige ces derniers temps, j’ai trouvé janvier sclérosant, lourd, terne, statique, presque gluant, j’avais la bougeotte dans mon corps et dans ce mois. 

Février est arrivé avec sa pluie, son odeur de crêpes collées à la crédence carreau de ciment de la cuisine, et j’ai surtout eu besoin de danser. Comme un appel à soi, urgent, intense, ce samedi là j’avais un lion en cage en dedans et l’envie de lui donner un bifteck.

C’était une journée hors temps que l’on s’offre à soi, pour mieux rayonner ensemble et dans son unité. 

Celles ou ceux qui ont déjà Sophrodansé sont les parfaits témoins de cette histoire. 

Ils paraissent confiants et apaisés ils sont en équilibre : cette petite flamme dans les yeux me murmurent rien à attendre, rien à prouver, goûter l’instant, se laisser bercer … 

Body Scan corporel, danse libre sur des musiques du monde, méditation à la bougie, être témoin de la vie qui danse et incarner le mouvement face à quelqu’un… 

C’est drôlement intime cet exercice là. 

On livre une part de sensualité, on connecte à des regards inconnus…et pourtant on dirait qu’à chaque exercice on gagne en profondeur, en authenticité c’est bientôt le gouffre de Padirac dans toutes les iris que je croise… 

Il y en a des belles âmes à raconter, des chorégraphies du corps malhabiles et c’est bien là les plus merveilleuses, ce genou qui a fléchi , cette mèche de cheveux rebelle qui va à l’encontre du mouvement, ce petit déséquilibre inconscient…et soudain tout m’émeut. La grâce de l’une, l’intention de l’autre et ces liens qui se tissent de manière fluide et forte. Sans avoir eu le temps de dire « ouf » : une arabesque est dans l’air.  Je suis un pantin céleste, poupée de chiffon désorientée ayant posée son coeur tout mou sur le canapé de l’entrée, dansant à en perdre le nord, l’esprit n’est plus dans le corps… Alors ça ressemble à ça changer de planète ? 

A la pause on se sustente de douceur, merci « Miam traiteur » .

Elodie nous a concocté une crème de chou fleur c’est doux et consistant ça enveloppe comme les bras d’une maman. Câlin pour l’oesophage. Et puis couleurs en fête sous les dents, dans l’assiette et gourmandise chocolatée en dessert. La digestion pourrait avoir raison de nous, mais Audrey en maîtresse du temps garde un cadran dans le creux de sa paume. Si les grains de grenade sont un petit crédit de vie il est temps d’utiliser nos cellules antioxydantes et de les frotter ensemble aux rythmes de la musique.  

Mon coeur est un tambour 

Je suis si reconnaissante, que toutes mes cellules soient heureuses et saines 🙂 

Toutes mes cellules sont heureuses et saines …voilà c’est là je danse et je repense à ça. Ce petit mantra est ancré.

Réminiscence du Tedx 2018 de La Rochelle 

Toutes les intentions placées dans cette journée sont des vases communicants et des moments à graver. Vous a t-on déjà chanté votre prénom sur tous les tons à 10 voix, sussurer, fredonner, chantonner, acclamer ? Dans Laurent il y a « or » dans Audrey il y a « oOOOOh » dans Sylvie il y a « vie » et l’euphonie de nos prénoms n’est plus jamais pareille… Dans Céline il y a sel, un exhausteur du goût de la vie et c’est exactement ce que je ressens, je pourrais même pleurer une larme iodée. 

Aujourd’hui j’ai dit merci. 

Aujourd’hui j’ai fait danser mon corps tout son saoul, je me suis rendue compte à quel point je ne l’avais pas laissé être comme ça depuis longtemps, juste lui, juste envie, danser jusqu’à l’humidité d’une pluie d’été sur mes pommettes. 

Aujourd’hui j’ai souri, j’ai ponctué la journée en regardant sur « Youtube » le conte des Chaudoudoux et des Froids piquants pour que perdure ces instants Souplines. 

https://www.youtube.com/watch?v=Rzrq7dqHQ28&t=9s

Je reprendrais un rendez vous avec mon corps, je lui laisse un temps de pause par jour pour méditer  mais j’ai compris samedi que la danse est par essence un de mes carburants préférés et que secouer les étoiles dans son sang permet de ne pas coaguler sur place. 

Dans le mot « Danse » il y a « dans », tout comme en sophrologie, le monde intérieur se réenchante. C’était une iournée d’introspection, je suis contente de ce que j’y ai trouvé, j’ai réouvert les fenêtres et tapoté les coussins dans le canapé. Nettoyage pré printemps de mon organisme ok. 

Nouvelle saison tu peux commencer, je t’attends les bras déployés de tendresse et le coeur en fête. 

Merci à mes rallumeuses de réverbères Sylvie et Audrey , et à toute la tribu du jour dans laquelle j’ai pu trouver en plus de ma place, des chaudoudoux. 

Vous aimerez aussi

Voyage immobile au pays de la médecine chinoise

Voyage immobile au pays de la médecine chinoise

Avec Marie nous avons eu un parcours croisé, des collègues en commun notamment dans la prestigieuse thalasso de l’île de Ré le Relais Thalasso « Atalante » à Sainte Marie et puis des centres d'intérêt partagés comme le Running ou le Yoga sans jamais s’être...

Divagation poétique

Divagation poétique

J’ai pris une invitation à la volée auprès de Céline de Théradanse au coeur de l’hiver.  Nous avons en commun 2 choses puissantes pour nous relier : un prénom synonyme de ciel et de liens et un enfant intérieur bien agité du bocal !  Un vendredi matin un peu...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.